Nez à nez (?) deux ours tout à la fois mal léchés et embouchés,

– leur mauvais caractère est unanimement reconnu –

tout en se reniflant, s’observaient en chiens de faïence.

On s’étonnera sans vraiment s’étonner de cette performance !

Caractère d’ours vaut assurément caractère de chien.

photo Y. Gautron

« Ben toi, t’es drôlement foncé, dis donc.

Tu as barboté trop longtemps dans la marée noire

ou tu nous remontes tout droit d’une mine de charbon ?

Si ta fourrure affichait un tendre rose

ce serait autre chose, l’apothéose grandiose !

– Ben toi, t’es drôlement blanc, dis donc.

Tu as été enfermé dans un sac de farine ?

Tu serais de la tête à la queue tout bleu

que ce serait autre chose, simplement fabuleux ! »

L’un et l’autre étaient-ils sots !

Des ours roses, des ours bleus,

jamais de mémoire d’homme on n’en rencontra sous nos cieux.

 

Une joyeuse bande d’écoliers passant à leur hauteur

remit sur l’instant leurs pendules à l’heure :

 

« Boudin noir, boudin blanc,

radis noir, radis blanc

Ours noir, ours blanc…

Hep ! Nous sommes tous frères.

Dans nos rangs, il y a de toutes les couleurs,

Des jaunes, des noirs, il y a des blancs, des beurs,

qui cohabitent sans ressentir le moindre désagrément.

Pourquoi n’en feriez-vous pas autant ?

 

Bonjour chez vous et à plus.

Une deux, une deux…

En avant… En avant…

Allons z’enfants

Liberté, Egalité, Fraternité.»

 

*** fin ***

 

 

Hep !

Précipitez-vous sur les versions de mes excellents associés :

Alain Gautron, le Rêve Bleualain-apln-blog.fr

Océanique, oceanique.eklablog.com.