Il était une fois…

Les histoires se doivent de commencer ainsi, par le classique « il était une fois », pour ne pas dérouter les jeunes lecteurs, car cette fantaisie leur est dédiée, s’ils consentent à lâcher un instant leurs jeux vidéo à la c…

Reprenons le cours à peine engagé de l’histoire annoncée.

 

Voilà qui peut surprendre mais la pie répondait au nom de Chenette.

Toutes ne s’appellent pas Margot, loin s’en faut.

 

Ce jour-là la pie Chenette était d’humeur capricieuse.

Elle prétextait avoir les ailes en flanelle, les déclaraient douloureuses,

privée des forces essentielles pour efficacement voler à tire-d’ailes

 

Devant rendre visite courtoise à une amie voisine, la bavarde pie Pelette,

il lui fallait recourir au plus vite et au mieux à un moyen de locomotion,

rapide et peu onéreux, car elle était pressée et passablement fauchée.

 

Pour l’aller, elle opta logiquement pour une solution au pis-aller,

et jeta son dévolu sur un âne du Berry

qui broutait paisiblement dans l’immédiate prairie.

Ce n’était certes pas l’équipage le plus glorieux ni le plus rapide

mais faute de grive, même le merle doit composer avec ce qu’il a …

Mais pour revenir au nid, comment faire ?

Il fallait dès à présent y songer !

La maligne qui a plus d’un tour dans son sac, on le sait,

finira par trouver comment assurer le retour.

A chaque jour suffit sa peine et demain est un autre jour !

Pour le retour, elle ne sera pas prise de court,

elle fera au pis-retour.

 

*** fin ***

 

Hep !

 

Précipitez-vous sur les versions de mes excellents associés :

Alain Gautron, le Rêve Bleualain-apln-blog.fr

Océanique, oceanique.eklablog.com.