Il en faut beaucoup pour épater un héron,

pourtant celui-là, manifestement surpris, avait l’œil rond.

L’échassier au long cou, plongé dans la stupéfaction,

– heureusement pour lui, sur ses pattes haut perché –

ne pouvait craindre dans les eaux profondes de se noyer.

«  Mais qu’est-ce ? Qu’est-ce que c’est ?

Qu’est-ce qu’il a ? L’a une drôle de tête ce gars là… »

(sur l’air connu de feu et regretté Pierre Vassiliu)

 

L’intrigué interpella la bizarroïde créature :

« Hé ! le Pas-comme-Nous, qui donc es-tu ?

De quelles étranges contrées arrives-tu ?

Des pareils à toi par ici nous n’avions jamais vus.

Tout de fer, n’a pas un gramme de chair

et de bizarres plumes piquées dans le derrière.

Pour la gent hérons, tu représentes un mystère.

Couvert de rouille, tu nous flanques la trouille…

 

– Paix ami, je ne suis point ennemi, simplement ferraille oxydée.

Nulle raison pour vous les longs de tout partout de s’affoler et s’alarmer.

Pourquoi vous soucier outre mesure des apparences et de nos différences ?

Tel que je suis, à toi et aux tiens, j’apporte paix et tranquillité

en signifiant aux humains que cet espace aux oiseaux est réservé.

Par ma présence remarquée, vous êtes efficacement protégés. »

 

Et de citer La Fontaine :

« Garde-toi, tant que tu vivras,

De juger les gens sur la mine. »

 

Esprit en paix, héron regagna le pont, son poste d’observation

à petits pas, petits pas, petit patapon,

au grand désespoir des barbillons et gardons.

*** fin ***

 

 

 

Hep !

 

Précipitez-vous sur les versions de mes excellents associés :

Alain Gautron, le Rêve Bleualain-apln-blog.fr

Océanique, oceanique.eklablog.com.

 

 

 

7 commentaires

  1. Discutons malgré nos différences, car qui sommes-nous pour juger?
    Bon début de semaine

  2. Tous les possesseurs de mare pestent contre ces hérons qui ont vite fait de la vider de ses ides, et les spécimens les plus gros meurent d’ infection après avoir été frappé !
    On tente alors d’ y placer ce genre d’épouvantail, mais le héron n’ est pas idiot et finit par se rendre compte qu’ il n’ a rien à craindre des ces bouts de ferraille ou de plastique !
    Bien à toi, froidement
    xldlzr.jpg

    • Je connais bien votre rivalité entre héron et pêcheurs, deux concurrents.
      Lac de Lescourroux, Dordogne/Lot et Garonne.
      Je crois qu’ici cet oiseau symbolisé a été placé pour indiquer que le lieu était protégé, réserve d’oiseaux de toutes sortes, d’ailleurs des huttes d’observation ont été implantées sur la rive proche. Mais c’est mon interprétation.
      Bien à toi.

  3. Il m’arrive de voir des hérons dans les champs, ils semblent perdus ou attendre …
    lundi sous le soleil
    Bonne fin de journée

    • Perdus je ne crois pas, ce sont des observateurs vigilants et de vaillants prédateurs – faut bien survivre et vivre. On ne les approche pas facilement.
      Bien à toi.
      Envahi par les ponts.

  4. J’avais lu lubndi mais parfois je quitte puis je reviens et j’avais oublié le petit patapon
    J’ai pas copié j’ai juste oubliué …
    En tout cas tu m’as fait rire
    Dans mon jardin c’est le héron qui est en metal mais pas de rapace juste une féline
    Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.