6 commentaires

  1. et bien personnellement, j’ aimerais bien qu’ il passe chez moi, j’ ai pas mal de couteaux à aiguiser !
    Par contre, pour les peaux de lapin, ce n’ est plus la peine !
    Bien à toi, toujours avec le beau temps
    2r7wkeu.jpg

    • Ce fut une rencontre de hasard comme on en fait à Paris. Cela m’a rappelé l’ancien monde (!). On n’en verra plus guère de ces petits métiers de rue, comme les vitriers qui ont complètement disparus.
      temps mitigé ce matin.
      Bonne journée et bien à toi.

  2. J’adore… en plus Monsieur signale sa présence avec une clochette…. comme dans le temps, à l’école 🙂 Par contre, pas un chat dans cette rue, étonnant…
    Bonne journée Alain. Bise.

    • Dans le vacarme urbain ambiant, effectivement, on a du mal à l’entendre. Et toujours effectivement, pour l’entendre, difficile.
      Ce fut une rencontre inattendue et bienheureuse pour le chasseur d’images urbaines que je suis. J’ai parlé avec lui et il ne s’attend pas à faire fortune mais c’est son job. Les particuliers, sans doute pas, mais les commerces dits de bouche…
      Bien à toi et merci pour tes passages. La forme ? En Corse ?
      Bises;

  3. Quand j’étais gamin, il y en avait un qui passait tous les jours dans ma rue,
    journée agréable sans pluie,
    Bonne soirée

  4. Si vous n’avez pas de peaux de lapin
    Vous avez peut-être des couteaux à aiguiser
    Le vent à fêlé votre vitre … vitrier
    Non alors avant d’aller au théâtre vos chaussures à lustrer
    Et alors pas de cheminée à ramoner
    Vous comprenez mon brave monsieur pourquoi nous disparaissons petit à petit.
    Belle journée soleil ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.