« Houla houla houlala, pincez-moi, ouille ouille.

Ça me gratouille bien plus que ça me chatouille

Ça m’ colle franchement une furieuse trouille.

 

Que vois-je en haut, installé chez nous,

Là même où se posaient en paix nos mamans et papas

Il y a quelque chose qui cloche, le monde est devenu fou.

Mais qui c’est celui-là, ce paria, c’ t’oiseau là ?

Il vient d’où ? d’Afrique, d’Asie ou je ne sais où ?

Un de Tombouctou, un Bantou, un Zoulou ?

 

Ciel, mais comment peut-on être si noir

Un véritable cauchemar, à n’y pas croire.

Ce qui est certain, c’est qu’il n’est pas d’ cheu nous,

Rentrez vite les enfants, méfions-nous. »

 

Désignant un merle, ainsi s’adressait une tourterelle à ses compagnes

Rassemblées sur un arbre, sur la place d’un village de campagne.

Interrogeons-nous.

 

En quoi donc seraient-elles ces donzelles supérieures au fantastique siffleur

elles qui ne savent du matin au soir que sur deux notes sans moduler roucouler

Supérieures simplement par et pour leur couleur ?

Ce sont des idées d’un temps révolu qui méritent un bon coup de pied au c…

Aux propos racistes et à la xénophobie, nous devons fermement nous opposer

Et ne plus les écou…

crou crou crou crou crou crou crou crou

écouter

Blanc ou noir, noir ou blanc

Siffleur ou roucouleur

LCL ou Crédit Agricole

Confiture de groseilles ou cassis

Radis noir ou radis blanc

Vous ou moi…

Qui est le meilleur ?

Quel est le meilleur ?

Quelle est la meilleure ?

Où vont vos préférences dans les différences

Dans nos différences ?

*** fin ***

Hep !

Précipitez-vous sur les versions de :

Alain Gautron, le Rêve Bleualain-apln-blog.fr

Océanique, oceanique.eklablog.com.

 

7 commentaires

  1. Ne t’ étonne pas, elles sont originaires de Turquie et pensent que les merles nous viennent du Kurdistan !
    c’ est vrai qu’ à part roucouler et sautiller, elles ne font pas grand chose, alors que les merles saluent les matins et les soirées !
    Bien à toi, ciel bleu ce matin
    25q5bur.jpg

  2. Je pense en écoutant les tourterelles à cette citation de Descartes : “L’intelligence, c’est la chose la mieux répartie chez les hommes parce que, quoiqu’il en soit pourvu, il a toujours l’impression d’en avoir assez, vu que c’est avec ça qu’il juge.”
    Elle s’applique également au merle, chez moi.
    Amitiés

  3. Les oiseaux migrent en cherchant toujours le soleil de la vie,
    un lundi entre deux, le jardin m’appelle
    Bon lundi

  4. Et si chacun offrait à l’autre sa différence
    Ne serais-ce pas pour les deux richesse
    Personne n’a choisi le lieu de sa naissance
    Ni langue ni couleur. Ange ou diablesse

    Oui qui peut dire qu’il est le meilleur
    Belle journée Alain
    Bises

  5. Plus besoin d’ouvrir la cage, elle est ouverte à qui veut bien entrer !
    Les tourterelles roucoulent, mais le merle, beau virtuose, lance ses trilles qui se détachent
    sur les notes basses
    De petites taches de couleur semblent indiquer que le concert a trouvé son public

    Pas besoin de rossignol, lorsque le merle se fait entendre …

  6. D’aucuns disent le merle un petit autocrate,
    Ou mieux, oiseau moqueur et sans doute un peu fol !
    Celui-ci était snob, sous la treille écarlate
    Il espérait bientôt devenir rossignol
    * [….]
    Il se hausse, se gausse … Mais, c’est qu’il y arrive,
    Cet infâme gredin qui pille mes raisins !
    […]
    Dans l’air pur, balancés et portés par la brise
    Montent des triolets, cascadant sur la gamme,
    Des soupirs et des pauses, jusqu’à cette heure exquise
    Où les parfums du soir vont enivrer les femmes
    *******
    Que pourrait le choeur des tourterelles, contre ce charmeur en habit de soirée ?
    ********
    Donc, si tu veux, beau merle, continue de chanter !
    Et si le rossignol vient te chercher des noises
    Dis lui qu’il est le roi des âmes esseulées,
    Des âmes qui se cherchent, ou qui versent des larmes.
    Mais que chaque soir, c’est toi qui apprivoises
    Les coeurs changeant des belles, avant que tu les charmes

  7. Cette photo intrigue à plus d’un titre
    D’abord parce qu’il est assez rare que ces oiseaux (y compris les petits de couleur, qu’on distingue à peine) se retrouvent sur le même support
    .
    Ensuite par cette étrange cage* (presque) naturelle, si présente, qu’on ne voit pas au prime abord, les toits pentus par derrière et la gouttière qui dégringole
    (*Un saule étêté chaque année, si près des maisons ?? donc de l’eau, pas très loin ??)
    .
    Puis, en bas, à droite, cette forme blanche surprenante qui ressemble à un chevreau blanc ou à un mouton, mais qui n’est peut-être qu’une tache de lumière
    .
    Comme toujours, le petit oiseau est sorti au bon moment, pour fixer le scène !
    Nous direz-vous le fin mot de l’histoire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.