Grâces vous soient rendues. Merci Dame Nature si généreuse

Merci de nous offrir pour paître en paix ces prairies herbeuses

Où tout un chacun acquiert des formes harmonieuses

Où les vaches deviennent langoureuses

Et les puissants mâles sentent monter en eux des ardeurs prometteuses

Familles nombreuses

Familles heureuses.

Roméo le taureau posait complaisamment pour la photo.

pour ne pas être inquiété il avait convié Juliette au titre de la préconisée parité

une Juliette qui n’était évidemment pas la mère unique de la marmaille rassemblée.

Le taureau est naturellement partageur en la demeure

à honorer l’ensemble des dames du harem il y va volontiers de bon cœur.

 

« Comment ne pas être fier de ma progéniture,

Voyez-moi ce blanc troupeau, comme il a fière allure

Tout autour de moi mes veaux, à gauche, à droite, mes veaux

Des veaux des veaux des veaux

Et devant eux de la perspective de belles années

à pâturer à satiété, pour encore et toujours plus profiter et engraisser.

Ils sont ma fierté, foi de bovidé.

 

Je vais vous les présenter, chacun a son nom bien à lui :

Veau Doux,

Veau Banc,

Veau Lent,

Veau Lierre,

Veau Luptué, amateur de plaisirs variés

Veau Lontier, affable et disponible

Veau Lumineux, bien en chair

Veau Tour,

Et Veau Laid-Baissé (celui qui se tient à l’arrière et qu’on aperçoit à peine) »

………

Calculette en mains, l’éleveur qui les observait,

dans son approche différemment appréciait.

 

« Par ici la galette, je vais arrondir mon magot.

Des veaux des veaux des veaux

À point, bons pour la fourchette et le couteau.

Tout cela représente beaux et bons kilos

Découpés bientôt en morceaux plus ou moins gros, avec ou sans os :

Tendrons, côtelettes, escalopes, épaules et pieds, fraises, ris, têtes, cuisseaux,

Voilà qui à la foire prochaine va me rapporter un joli paquet d’euros !

Il m’en restera encore pas mal après impôts… »

 

L’avenir est une loterie

On peut le voir avec une lorgnette

À condition de regarder par le bon bout.

*** fin ***

Hep !

Précipitez-vous sur les versions de :

Alain Gautron, le Rêve Bleualain-apln-blog.fr

Océanique, oceanique.eklablog.com.

14 commentaires

  1. que ce soit du côté de la faune, mais aussi de la flore, on ne pense qu’ à se nourrir et à se reproduire, et entre herbivore et carnivore, la pitié n’ a pas cours !
    Alors je ne vois pas pourquoi l’ homme ne ferait pas de même, à condition qu’ il veille à ne pas faire souffrir

  2. Un grand billet qui veaux au moins son pesant de tendresse… oublions un instant la fourchette 🙂
    Et quelle belle photo…… j’adore ! Merci Veau’tre Excellence Alainissime 😛 Bonne semaine. Bises.

  3. Un troupeau de vaches dans un champ, je trouve cela très bucolique et reposant. Un point de vue parmi d’autres.
    Bien à toi

    • Rien de plus paisible en effet. C’est meuh meuh.
      Je suis toujours troublé par le regard du bovin,si pacifique, si curieux, si interrogatif et tellement vide…
      Bien à vous deux.

  4. Bravo pour la virtuosité verbale et l’humour, on s’amuse à te lire ! Mais pour moi je ne les mangerai pas, merci bien. Quand on aime un animal, il est comme votre enfant : vous lui dites “je vais te manger !” mais vous ne le faites pas…

    • L’humour est un exercice fort délicat, limite, pas toujours perçu.
      Merci pour ce com encourageant.
      Quant au problème évoqué, c’est un sujet délicat.
      Bien à toi et merci pour tes visites.

  5. Un pré des bovins
    Et quand le paysan Bo vint comter sa recette
    Madame Bo varie les plaisirs
    Avec les petits Bo tant la campagne est riche en diversité
    Veaux vaches couvées
    Mais ne vous en laissez pas conter
    Un troupeau pareil ce sont parfois des nuit sans sommeil
    Belle journée Alain
    C’est vachement Bo

  6. Si le début était fort bucolique et poétique, j’avoue que la fin m’a coupé la faim 😉
    Bonne fin de soirée Alain, et très belle famille de jolies blanches.

  7. C’est une photo qui fait partie de mon voisinage, même si pas mal d’éleveurs arrêtent …
    Produisions nous trop de viande, une vraie question…
    temps de Toussaint …
    Bonne soirée

  8. “Le taureau est naturellement partageur en la demeure
    à honorer l’ensemble des dames du harem il y va volontiers de bon cœur.”
    Je comprends mieux maintenant l’expression “avoir des cornes” 😛
    Bravo pour ce défi, vachement bien relevé 😉
    Bisous.
    Domi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.