Gardez-vous de succomber aux propos des beaux parleurs

Ce sont trop souvent des oiseaux de malheur.

Un de la gent à ouïes à ses dépends l’apprit.

Lisez ce qui suit et ce qui s’ensuivit.

 

Tout autant incongru que celui des canards et de la tortue de la fable

étonnant attelage,

surprenant compagnonnage,

que celui du héron et du poisson.

 

Fréquentant les mêmes rivages, ils firent connaissance au lac des Settons

et après quelques palabres, décidèrent de partir en excursion.

 

« Toi qui ne connais que les ténébreux fonds,

je te propose de découvrir de lumineux horizons

Morvan et Bourgogne de haut nous survolerons.

Prenons dès à présent la voie des airs et de concert, voyageons ! 

Je serai la montgolfière, c’est un genre de gros ballon

et te ferai jouer les Gambetta à ma façon. »

déclara l’échassier que le Diable, tous nous le savons, créa glouton.

 

L’hôte des eaux fort tenté par l’expédition mordit sottement à l’hameçon.

Mal lui en prit. A peine tiré de l’eau, le héron cédant à ses vieux démons

sans respect pour ses préalables déclarations de bonnes intentions

dirigea illico dans son estomac le candide cousin des gardons et goujons.

 

« Hop ! Je t’avale, crédule couillon, tu ne verras pas même Avalon. »

 

Au grand jamais nos ennemis, amis ne sont et ne seront.

Voilà qui vaut avis et pas seulement à l’attention des poissons.

*** fin ***

 

Florian en son temps l’énonça dans une de ses fables :

« Ce qui prouve deux points : d’abord qu’il est utile

Dans la douce amitié de placer son bonheur,

Puis, qu’avec de l’esprit, il est souvent facile

Au piège qu’il nous tend de surprendre un trompeur. »

(L’écureuil, le chien et le renard)

 

Que la carpe ne l’eut lu !

***/***

Hep !

précipitez-vous sur les versions de :

Alain Gautron, le Rêve Bleu, alain-apln-blog.fr

Océanique, oceanique.eklablog.com.

25 commentaires

  1. La morale est donc qu’ il est inutile de tenter de de réconcilier l’ inconciliable.
    Et pour ce faire, le mieux est que chacun garde ses distances, et reste chez lui.
    Ce principe appliqué aux politiques laisse à penser que les traitres n’ ont pas changé d’ avis.
    Bien à toi, bravo pour le texte
    vd23ir.jpg

    • Sur ce jour de texte l’auteur sort une morale qui n’est pas nécessairement une vérité. C’est au lecteur de faire son choix personnel.
      L’essentiel est de rester sur ses gardes, la confiance aveugle est souvent imprudence.
      Bon mardi. Frisquet, plus que même. Un petit vent fort désagréable.

  2. Pas bien étanche cette carpe… aussi dupe que muette !
    Bien dit, comme de coutume 🙂
    Bonne semaine Alain. Bise.

  3. Et bravo pour la photo… Océanique dit être de toi !
    Incroyable…. il a vraiment pu avaler ce poisson en entier ?

    • Ben oui qu’elle est mienne. Si aucune mention, elle l’est. Sinon j’indique toujours l’auteur. Si piquée sans identification je mentionne DR (document reproduit) mais en général les photos sont d’Yveline Gautron et de ton serviteur. Les emprunts sont rares.
      Oui, il l’a avalé, comme le croco avale le gnou. Et le boa itou les hiboux…
      Bien à toi..

  4. Bonjour Alain
    Savoir compter sur ses amis pour déjouer le piège de ses ennemis sous couvert de flateries
    Merci de m’avoir régaler de ta fable et fait découvrir celle de Florian …
    Belle journée
    Bises amicales

    • Salut chère Associée.
      Quoi, tu ne connais pas Florian. Je t’invite à le lire, vraiment. Et si un jour tu tombes sur les fables d’Anouilh, fonce.
      Bise de loin, d’un pays froid en ce mardi. Brrr….

  5. Je me demande comment il fait pour faire ce sacré morceau comme ça, gloup

  6. Autrement dit : gardez-vous des agences de voyages !!

  7. belle prise ! un joli texte, les parleurs, il faut s’en méfier
    journée quasi printanière…
    Bonne soirée

  8. bonjour, j’adore! les beaux parleurs, les promesses, je ne les écoute pas! ce héron me semble avoir eu les yeux plus gros que le ventre, non? ! bonne soirée

    • C’est ce qu’on peut nommer l’ambition. Et là il lui en fallait. Il le fit et réussit. Repu certainement pour un petit moment.
      Bon mardi à toi et merci pour la visite.

      Les beaux parleurs : on les reconnait vite. Enfin, vaut mieux.

  9. Impressionnante image !… il a bon appétit ce bel héron 🙂

  10. Allez, viens, je t’embarque pour les Settons !!
    Le héron se régala d’un bon gros poisson qui le cala le temps d’aller au lac suivant

  11. Punaise, p’tit Père Che, j’ai eu la trouille de ma vie en découvrant ta photo ! Jamais je n’ai vu un oiseau avaler un si gros poisson. Bonne pêche ! N’avait-il pas les yeux plus gros que l’estomac ? Comment a-t-il pu s’envoler après ? Poh ! Poh ! Poh !

    Fille Lèdpèch

    • Ne montre pas la photo à ton cher chat….
      Comme pour les voleurs : plus le butin est conséquent mieux il est.
      Je n’ai pas attendu jusque là, la prise d’élan et l’envol. Peut-être a-t-il fait plouf plouf.
      Père Charkenciel.

  12. Prenons garde à gauche, prenons garde à droite, devant et derrière. Comment s’en sortir avec les honneurs. La lévitation ?
    Bien à toi.a

  13. Voilà une bien belle fable pour laquelle tu n’as rien à envier à un certain Jean de La Fontaine 😉
    Bravo.
    Bises amicales.
    Domi.

    • Le Maître est inégalable et c’est me faire grand honneur.
      C’est, en confidence, ce que j’ai ressenti à la relecture. Je me suis dit : Tiens, c’est du Jeannot (depuis le temps qu’on se fréquente, je m’autorise quelques familiarités)
      Merci/
      Bises aussi en ce dernier jour de novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.