T761 Pointe de Sizun 006

Contrariée, la mer avait des vagues à lames.

Elle en avait par dessus bord que depuis si longtemps
L’insistant espadon sans relâche lui titilla le fond
Que le mérou vieux vicieux renifla ses dessous
Que le thon hâbleur provocateur lui parla sur ce ton
Que la morue profite de son hospitalité pour se dessaler… *
Et c’était aujourd’hui que le ciel passablement gris,
Les yeux dans le vague, se déclarait d’elle épris.

 » Ami, garde à l’esprit que je suis de sang bleu,
Palsambleu, noble te dis-je, et toi tu es gueux.
N’oublie jamais qu’à la mer tu dois respect et honneur,
Ne compte pas sur moi pour te redonner des couleurs. »
**

Dépité d’être rejeté, derrière les nuages,
Alors, le ciel amer, dissimula son visage.

Pendant ce temps… Indifférents et joyeux, les enfants sages
S’en donnaient à cœur-joie sur la plage.

Le ciel est gris, la mer est verte,
Laisse un peu la fenêtre ouverte. (air connu)

* etc.
** la vantarde ! ce n’est pas elle qui donne les couleurs.

 

*** / ***

et ne manquez pas de lire les versions de mes associés Alain Gautron et Océanique

en cliquant sur :

http://Alain.apln-blog.fr

http://Oceanique.eklablog.com

 

 

 

 

 

10 commentaires

  1. Ceux sont ceux qui les pratiquent qui respectent le mieux les mers, le reste de l’ humanité la polluant sans fin.
    Mais est ce vraiment elle qui décide, ou les vents qui agitent ses vagues !
    Attention à l’ homme qui les vide de ses populations !
    Bien à toi
    56700600410.jpg

  2. Superbe et plein de jeux de mots, comme d’habitude 😉
    J’aime également les versions du père Alain ainsi que mer Ocean(ique)… bravo à vous les poètes !
    Bonne semaine Alain. Bise.

  3. Elle est gonflée d’orgueil, madame la Mer. Je comprends mieux pourquoi le niveau des océans monte, monte, monte…
    Bien à toi sous un ciel d’azur, en tout cas ici

  4. riche idée ces partages de talents

  5. la mer est la seule à toucher le ciel à l’horizon, enfin les montagnes aussi, et la campagne alors respectons la nature.
    Il a plu un peu, ça fait du bien
    Bonne soirée

  6. Bonjour Alain
    Plaisir de lire que la mer « qu’on voit danser …. » n’est pas aussi légère mais vindicative.
    Elle se croit la reine de l’univers et pourrait faire déborder le vase …
    Belle journée.
    Pendant qu’elle se grise le ciel s’engrise
    Bises amicales

  7. Tout est bien dit et parfaitement illustré ici, compliments Alain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.