Nous étions un trio vraiment détonnant.
Moi et eux, un saumon et un hareng
Tous trois unis tels joyeux cochons en foire
Moi à os et pattes, eux à arêtes et nageoires.

Tous les chemins dit-on mènent à Rome
Certains hélas ! à de funestes fumeries d’opium.
Si nous y entrâmes sains, mes amis en sortirent saurs.

T558 hareng 21228 (26)

J’y perdis ainsi mes chers bons compagnons :
définitivement fumés, ils le furent pour de bon.

C’est alors que je décidai d’arrêter de fumer.

 

5 commentaires

  1. Nous avons tous notre destinée et cheminons sur terre, par les airs ou les rivières, mais il faut bien reconnaitre que les poissons ne sont pas les mieux lotis !
    Arrêtons de fumer alors, pour ne pas casser sa pipe !
    Bien à toi, toujours avec le soleil59100300322.jpg

  2. J’ai connu, étant collégien, un professeur d’histoire, si je me souviens bien, qui s’appelait monsieur Hareng. Nous nous gardions bien de plaisanter sur son patronyme, même si quelques-uns murmuraient parfois : Tiens, monsieur Hareng sort de sa classe ! Je ne l’ai jamais vu fumer. (histoire véridique)
    Bien à toi

  3. Sorry Messieurs Hareng et Saumon le sort en été jeté vous vous êtes fait enfumés
    Vous étiez sot mon ami d’entrer ici
    Ah rang…ez vous entre vous moi je rentre …
    Bon lundi

  4. pas évident de fonctionner en trio, en y réfléchissant il y avait toujours un duo qui dominait.
    journée sans vent, plus fraiche, la pluie arrive,
    belle fin de journée

  5. Le hareng sort du rang

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.