T754 chêne 160802 L 002 (5)

 

Ce chêne, son voisin le roseau aurait pu le craindre

Quoi qu’en ait dit jadis Jean de la Fontaine

Dans une de ses fables les plus fameuses.

 

Haut et fier, solidement arrimé, imposant

On imaginait en le voyant un farouche combattant

Et pourtant…

 

Le géant était on ne peut plus débonnaire

Point belliqueux, il vivait dans son coin pépère

Offrant bon refuge aux petits oiseaux

Se fichant éperdument des roseaux.

 

Il avait été reconnu par les Autorités inapte à la pratique militaire

Comment aurait-il pu se présenter sur les champs de bataille sanglants ?

 

 

8 commentaires

  1. il est assez fier de voir ce qu’ il a su faire du gland qu’ il était au départ, mais il faut dire aussi que pour lui, le temps n’ a pas d’ emprise.
    Pas très chaud ce mois de mai
    Bien à toi
    2eyud6e.jpg

  2. ah elle est belle et son nom très ouvert à la discussion. j’aime

  3. Tout comme l’Ancêtre de la chanson de Brassens, ce chêne menait une vie paisible sans causer de tort à personne et n’avait rien de belliqueux. La Fontaine a omis d’en parler, mais cet oubli est maintenant réparé. Il était gland temps !
    Bien à toi

  4. Un gland qui ne glande pas donne de l’ombre aux amoureux dans leurs ébats avec g….

  5. Sans gland, pauvre chêne
    grand beau,
    bonne fin de soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.