160706  L 001 (36) Pors Pulhan

11 commentaires

  1. Un message sympathique !
    Si c’ est du rouge à lèvres, un tube n’ aura pas suffi !
    Bien à toi sous le soleil
    15ytz4.jpg

    • Bonjour, je me suis laissé dire que la belle à la lèvre pulpeuse avait un coeur de pierre et qu’elle ne réagissait guère. Mais on dit tant.
      C’était à Pors Poulhan, près de Plozévet, en plein coeur du pays bigoudin, où d’ailleurs il y a une grande statur de Bigoudène en coiffe er en granit. Si tu passes dans le coin, vas faire un bisou au bloc pour vérifier si ce qui se dit est vrai. Gaffe à tes dents quand même.
      Bonne assomption.

      • Tu vas te faire massacrer pas les Bigoudens à dire que Pors Poulan est  » en plein coeur  » de leur pays !
        La bigoudène en granit tourne le dos à cette pointe bretonne qui n’est plus en pays bigouden. Elle marque donc l’entrée (quand on vient d’Audierne) ou la sortie (en venant du Guilvinec) du pays bigouden. C’est un coin de Bretagne que j’aime beaucoup… mais les autres aussi ! 😉 😉 😉

        • Tu as raison, elle est tout à fait frontière. Au cœur de ou du, c’est une expression qui ramène au centre. Mais pourquoi donc celui-là serait obligatoirement au centre. Prends l’humain, son cœur n’y est pas, son nombril oui.
          En juillet, venant d’Audierne, nous y avons fait un saut – hop ! j’avais passé en 1975 et 76 (année de la sécheresse) des vacances à Plozévet – et eu la chance de bénéficier d’une belle journée avec une balade côtière superbe.
          Bien à toi. Quant à moi je vais éviter de me regarder le nombril et recentrer.

  2. La femme de pierre, à trop la baiser (sens ancien) vous vous transformerez en pierre

  3. c’est un baiser qui marque un amour figé dans le roc,
    du soleil et une belle chaleur, je me tiens à l’abri
    bon lundi

    • C’est plus tentant que le tombeau du soldat inconnu.
      Chaud, toujours.
      Bien à toi.

      NB : connais-tu un logiciel qui pourrait remplacer Picasa (le mien déc… fâcheusement en ce moment, ça part ou pas, demandes incessantes d’identification) pour créer des albums photos (images pas imprimés) que j’envoie à des correspondants via internet.

  4. David Rosé demi-sec

    Alors comme ça on est retourné dans le Berry? Tu ne loupes rien: 36°c à l’ombre en dordogne, et une chaleur étouffante sur la place Gambetta d’Eymet pour la fête de l’huître… C’est une HORREUR!!
    J’étais en train de prendre une petite pause, avant de retourner dans la fournaise. Il fait tellement chaud que les visiteurs boivent plus d’eau que de vin… Et ils ont raison.
    A bientôt!

    • Hé oui, tout commence, tout finit. J’imagine volontiers la chaleur à Eymet, j’ai la même mais je ne bats pas le pavé. J’espère que tu as fait de bonnes ventes et que le sourire de qui nous savons (P… A… E) a joliment illuminé la bastide. Buvons frais, veillons-y.
      Bien à toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.