grues cendrées

Vanneaux

Cigognes

Cormoran

Héron

La chaste coccinelle ne veut à aucun prix
demeurer plus longtemps sans mari.
Un mari certes oui mais d’un beau parti.
Pas du tout comme celui de Madame Pou
affublée d’un si grotesque et laid époux.

Un beau mec, oui oui,
un laideron, non non.

Le rouge aux joues, elle guette le fameux Prince Charmant
avec ou sans cheval blanc – ce qui n’est pas le plus important
celui qui lui apprendra de l’amour les élémentaires rudiments
après avoir reçu de la future belle-maman l’obligé agrément.

Avec l’espoir de mieux séduire cet amant qui se fait attendre
elle dirigea ses pas (de coccinelle) vers le salon d’esthétique
où d’une couche de cire en larges applications
on fit disparaître les points noirs suspectés d’être d’affreux comédons.

Toute rouge la voilà !
Un genre de cerise volante.

Le Prince s’y retrouvera ?

***/***

 

.